Interview de l'Oeil Public

Visa pour l'Image est l'occasion pour les photographes de rencontrer de manière informelle les Directeurs Photo des magazines, les responsables des agences photo de presse, dans le patio ou à la terrasse d'un café. C'est aussi, à l'hôtel Pams, des espaces utilisés par les sponsors pour recevoir un vendeur ou un acheteur d'images. Nous avons voulu rencontrer une structure originale composée de plusieurs photographes. Ils s'appellent Samuel Bollendorff, Sylvie Brandstrom, Julien Daniel, Wilfrid Esteve, Guillaume Herbaut, Stéphane Remael, Frédéric Sautereau. Dans une parfaite harmonie, chacun s'est exprimé pour compléter, renforcer et enrichir le commentaire de l'autre.

Qui êtes-vous ?
Nous sommes 7 photographes réunis sous le nom de l'Œil Public, désireux de créer une force et une identité photographiques. Bien qu'autonomes, nous sommes un collectif travaillant en photographie sur le long terme.

Pourquoi créer une telle organisation ?
D'abord pour être plus libres sur le choix de nos sujets mais aussi pour garder une relation directe avec nos clients en supprimant l'intermédiaire du commercial d'agence.

Oeil Public

Visa est certainement l'occasion de vous faire connaître ?
Seul festival de photojournalisme, c'est d'abord l'occasion de rencontrer le maximum de personnes, ensuite, de mettre en vitrine notre travail et enfin, de croiser la presse étrangère.

Avez-vous déjà eu des contacts ?
Juste avant votre arrivée, nous étions en discussion avec un quotidien suisse.

Lorsque l'on est 7, on doit avoir défini des territoires photos ?
Ce qui nous unit, c'est un travail sur le social, et en particulier sur la France. Pour moi, Wilfrid, c'est les communautés d'origine étrangère.
- Moi, Guillaume, ce sont les sociétés fermées d'extrême droite.
- Moi , Frédéric, ce sont les villes divisées comme Belfast, Nicosie, Jérusalem mais aussi les enfants de la rue en Europe.
- Pour moi Samuel, c'est couvrir le système hospitalier français.
- Quant à moi, Julien, je couvre les communautés isolées.
Oeil Public

Quelle est votre démarche commerciale ?
On est prêt à sauter sur la commande de Geo ou de VSD, mais chacun poursuit dans son domaine un travail de fond.

Bon Visa et bons contacts à tous les 7 !

Œil Public, 7 Photographes Associés Paris


Logo Visa pour l'Image
Les événements Kodak à Visa